0

Retrouvez toutes nos actualités

Actualités

Quelle est la meilleure saison pour acheter son logement ?

Vous voilà lancé dans un beau projet : devenir propriétaire ! Et comme de nombreux acquéreurs, vous vous demandez sans doute quelle est la meilleure période de l’année pour concrétiser votre rêve. Toutes les saisons ne sont pas forcément favorables à une acquisition immobilière. Certaines périodes sont à privilégier. Alors, quand acheter un logement en Martinique Nord ? Faisons le point.

Le printemps : la meilleure saison pour les vendeurs

Avez-vous déjà entendu parler de la saisonnalité du marché immobilier ? En effet, le volume des ventes connaît des pics et des baisses au cours des saisons. Vous vous demandez quand acheter un logement en Martinique Nord ? Sachez que de nombreux acheteurs projettent de devenir propriétaire au printemps. Cela peut s’expliquer par le retour des beaux jours qui remontent le moral des ménages. De plus, il est préférable de visiter un bien lorsque la lumière naturelle est optimale. Cela permet de repérer plus facilement les éventuels défauts. Dans cet article, découvrez quel est le meilleur moment pour visiter un bien immobilier.

Parmi les acquéreurs qui préfèrent concrétiser leur projet d’achat au printemps, il y a les familles. En effet, pour que tout soit prêt pour la rentrée scolaire des enfants, il faut débuter les recherches de logement en mars-avril, signer l’avant-contrat en mai-juin, et emménager en août.

Les vendeurs ont bien conscience que les acquéreurs sont nombreux au printemps, le nombre de biens sur le marché est donc plus important pendant cette saison. Au printemps, les acquéreurs ont donc plus de choix mais la concurrence est rude, et la négociation est plus difficile lorsque les candidats à l’achat sont plus nombreux. Le printemps est surtout la meilleure saison pour les vendeurs.

Quand acheter un logement en Martinique Nord

L’automne et l’hiver : la saison à privilégier pour concrétiser un achat immobilier ?

Nous le disions un peu plus haut, l’un des inconvénients de l’achat immobilier au printemps est la concurrence entre acquéreurs. Si vous avez un coup de cœur immobilier, le risque est que vous ne serez sans doute pas le seul à faire une offre d’achat. D’autre part, la hausse de la demande entraîne une augmentation des prix. Enfin, la marge de négociation limitée car les vendeurs sont en position de force.

Mais alors quand acheter un logement en Martinique Nord ? L’automne et l’hiver semblent être des périodes favorables à un achat immobilier car il y a moins de candidats à l’achat et les prix sont un peu plus bas (environ 3 % de différence par rapport aux prix les plus hauts de la saison estivale). C’est donc pendant la saison froide que vous avez le plus de chances de réaliser une bonne affaire immobilière.

Vous pouvez débuter les recherches de votre futur nid douillet dès les mois de septembre-octobre, lorsque que le marché commence à ralentir. En signant un compromis de vente en novembre-décembre, vous pourrez emménager aux alentours de février-mars.

Quand acheter un logement en Martinique Nord ?

À chaque saison son lot d’inconvénients. En automne et en hiver, il y a moins de biens en vente donc moins de choix pour les acquéreurs. Les journées sont plus courtes et la luminosité naturelle est plus faible qu’en été ou au printemps, ce qui n’est pas forcément l’idéal pour visiter un bien. Pour réussir une visite immobilière, il est préférable de voir le logement à la lumière naturelle et de visiter le jardin lorsqu’il fait jour.

Dans les faits, vous pouvez réussir une transaction toute au long de l’année, quelle que soit la saison ou la météo. Si vous avez un coup de cœur immobilier en juin, vous n’allez pas vous en priver pour patienter jusqu’en octobre. Commencez vos recherches lorsque vous en avez envie ! Sachez qu’il est parfois intéressant de faire des recherches de biens au beau milieu de l’été, lorsque les acheteurs sont moins nombreux.

La saisonnalité du marché varie en fonction de la zone géographique. Si vous cherchez un appartement à la montagne, la meilleure période est l’hiver. Si vous comptez acheter un logement en bord de mer, alors c’est plutôt en été qu’il vaut mieux concrétiser votre achat.

Ces actus peuvent aussi vous intéresser

Le lexique indispensable pour décrypter une annonce immobilière

Vous vous lancez à la recherche d’un logement à acquérir ? Vous allez sans doute débuter vos recherches par la lecture de nombreuses annonces. Mais comment décrypter le langage immobilier afin de ne pas vous déplacer pour rien ? Que signifie « logement à fort potentiel » ? Ou « idéal premier achat » ? Voici un lexique pour vous aider à lire entre les lignes d’une annonce immobilière en Martinique Nord.

Annonce immobilière en Martinique Nord : le lexique indispensable

« Logement à fort potentiel »

Cette expression fait référence à un logement qui mérite quelques travaux, de petite ou grande ampleur. Ce que les professionnels nomment le « potentiel » sera révélé après travaux. Si vous êtes prêt vous lancer dans un projet de rénovation, ce bien peut vous intéresser.

« Logement en très bon état »

Si vous souhaitez emménager directement après la signature de l’acte de vente, sans passer par l’étape travaux, visitez ce bien sans hésiter. Vous aurez peut-être un peut de décoration à revoir mais attendez-vous à découvrir un bien impeccable. Par contre, les prix seront relativement élevés.

« Logement de charme »

Si vous lisez cette expression dans une annonce immobilière en Martinique Nord, le logement en vente se trouve très certainement dans un secteur recherché ou un bel immeuble, mais que la surface est petite. Ce type de biens peut vous correspondre si vous cherchez un studio ou un deux pièces avec tout le confort nécessaire.

« Belles prestations »

Si l’annonce évoque de « belles prestations » ou de « prestations de qualité », c’est que le logement dispose d’équipements récents et/ou innovants. Ces prestations peuvent être un réseau électrique flambant neuf, un système de production d’eau chaude sanitaire écologique et économique, ou des équipements haut de gamme (volets roulants électriques, éléments de domotique, etc.).

« Bien atypique »

Les biens atypiques séduisent de plus en plus d’acquéreurs, surtout quand il s’agit d’un loft, d’un atelier d’artiste ou d’une maison d’architecte. Bien souvent, le terme « atypique » s’applique aux logements mal agencés ou biscornu. Le bien n’est pas forcément fonctionnel. Vous pourrez également trouver les termes « bien rare » ou « bien unique ».

« Cuisine équipée / aménagée »

Quelle est la différence entre une cuisine équipée et une cuisine aménagée ? Dans le premier cas, la cuisine est offre les éléments indispensables pour cuisiner et conserver les aliments (plaques de cuisson et réfrigérateur). Dans le second cas, la cuisine est meublée mais pas nécessairement en électroménager.

« Idéal pour un premier achat »

Cette expression peut susciter l’intérêt des primo-accédants et des acheteurs qui ont un petit budget. Mais cela signifie également que le bien revêt quelques inconvénients comme une petite surface, une nuisance importante ou un emplacement peu recherché.

 

annonce immobilière en Martinique Nord

« Quartier recherché »

En immobilier, la situation géographique d’un bien détermine en grande partie sa valeur. Si le bien se trouve dans un secteur « recherché », attendez-vous à un prix élevé sans que le bien ne présente des prestations de qualité. Si l’emplacement est mis en avant, attention aux mauvaises surprises à la découverte du logement.

« Quartier vivant »

Le bien se trouve très probablement à proximité de toutes les commodités : écoles, transports en commun, commerces, etc. Si vous aimez les quartiers dynamiques, c’est un vrai atout. Mais restez prudent car « vivant » peut signifier « bruyant ».

« Quartier calme »

Contrairement à l’expression précédente, la mention « quartier calme » veut dire que le bien en vente est éloigné des commodités. On parle également de « quartier résidentiel ». Il s’agit bien souvent d’une zone périphérique, éloignée du centre-ville. Ce type de quartier assure un confort de vie paisible.

« Quartier en pleine expansion » ou « quartier en devenir »

Il y a deux manières d’interpréter ces deux termes dans une annonce immobilière en Martinique Nord :

  • Le quartier n’est pas très dynamique mais va certainement être boosté par de nouveaux projets de construction ou d’aménagement importants.
  • Le quartier n’est pas très sûr ou mal aménagé. La mairie prévoir de réhabiliter le quartier mais il n’y a pas de date précise.

Dans le premier cas, vous avez la possibilité de réaliser une plus-value à la revente, en pariant sur le long terme. Dans le second cas, vous n’arriverez pas à revendre le bien au prix que vous l’avez acheté. Il est plus prudent de vous renseigner avant de vous engager.

« Travaux à prévoir »

S’il est mentionné « travaux à prévoir » dans l’annonce, c’est que le bien en question est en mauvais état et qu’il faut prévoir d’importants travaux avant d’emménager. Si c’est un projet qui vous tente, foncez ! Si vous avez quelques questions, essayez d’en savoir davantage auprès du vendeur.


Qu’est-ce qu’une servitude ?

La vente d’un bien immobilier est un processus complexe. Tout vendeur est en droit de se poser de nombreuses questions quant aux différentes étapes de la transaction, ainsi que les aspects administratifs et légaux. C’est le cas notamment pour la notion de servitude en droit immobilier. Comment une servitude peut impacter la valeur d’un bien ? Voici tout ce que vous devez savoir sur ce sujet pour vendre un bien avec servitude !

Servitude en droit immobilier : de quoi s’agit-il ?

En immobilier, la notion de servitude est définie par le Code civil. Le propriétaire d’un bien avec servitude est contraint de respecter cette obligation au profit du propriétaire d’un autre bien immobilier.

La servitude en droit immobilier peut être légale, naturelle ou conventionnelle (deux propriétaires signent une convention). La durée de l’usage de la servitude est fixée à 30 ans. Elle peut être stoppée avant cette date si elle n’existe plus (la propriété a été détruite) ou si les propriétaires ont fixé une autre durée dans leur convention.

Voici ce qu’il faut retenir :

  • Le fonds servant (de service) est la propriété qui supporte la charge. Il est donc propriétaire d’un bien sur lequel il y a une servitude.
  • Le fonds dominant est le fonds qui profite de la servitude et qui a l’usage. Il a donc l’autorisation d’utiliser une propriété qui n’est pas la sienne.

Quel est l’impact d’une servitude sur votre vente immobilière ?

Une servitude en droit immobilier est toujours associée au bien immobilier et non au propriétaire du bien. Lors d’une vente immobilière, la servitude est donc vendue avec le bien. Vous vendez un bien avec servitude ? Notez bien ces deux conséquences :

  • Vous devez impérativement informer le potentiel acquéreur de l’existence de la servitude et des conditions d’utilisation qui doivent être indiquées dans l’acte de vente. Cela fait partie de vos obligations.
  • Pour faire estimer la valeur de votre bien, vous devez pendre en compte l’impact de la servitude. Valoriser le bien peut s’avérer plus compliqué dans le cas d’une servitude naturelle ou légale. Si votre maison se trouve en contrebas d’une pente qui doit supporter l’écoulement des eaux pluviales, la valeur du bien sera revu à la baisse, et cela même s’il a de nombreux atouts.

Il est crucial de prendre en compte l’impact des servitudes pour vendre votre bien immobilier.

 

servitude en droit immobilier 

Les différents types de servitudes

La servitude en droit immobilier peut prendre différentes formes. Voici les plus courantes :

  • La servitude de passage. Si un bien n’a aucun accès à la voie publique, il y a forcément une servitude de passage sur une propriété voisine. Un voisin peut obtenir le droit d’utiliser une partie de votre propriété pour accéder à la voie publique. Mais cela ne lui donne aucun droit sur votre propriété. En tant que propriétaire et fonds servant, vous devez respecter votre obligation et autoriser cet accès. Dans certains cas, vous pouvez demander une indemnisation proportionnelle au dérangement occasionné.
  • La servitude de vue. Il s’agit ici de respecter des distances minimales entre les ouvertures de deux propriétés, afin de préserver l’intimité des voisins. Cette servitude s’applique aux fenêtres, portes-fenêtres, velux, balcons et terrasses. Si la vue est droite il faut respecter une distance d’au moins 1,90 m. Si la vue est oblique, la distance minimale est de 60 cm.
  • La servitude publique. Ce type de servitude contraint un propriétaire à autoriser le passage vers un bord de mer ou un étang public.
  • La servitude naturelle. Dans ce cas, le propriétaire supporte une contrainte d’origine naturelle. Il peut s’agir par exemple de l’écoulement des eaux de pluie qui touche une maison en contrebas ou un appartement au rez-de-chaussée.
  • La servitude de travaux, aussi appelée « tour d’échelle ». Cette servitude à la particularité d’être exceptionnelle. En effet, elle consiste à autoriser un voisin à installer sur votre propriété un équipement (échelle, échafaudage) le temps de réaliser des travaux sur son bien. Les deux propriétaires signent une convention qui mentionne la nature des travaux, les dates de début et de fin, les horaires pendant lesquels le fonds dominant peut accéder à la propriété, et la zone occupée (pas plus de 3,50 m à partir du mur concerné par les travaux).

Si vous souhaitez en savoir plus sur la notion de servitude en droit immobilier dans le cadre d’un projet de vente, prenez conseil auprès d’un professionnel.


Nous réalisons votre rêve immobilier !

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/0fS11N-TJck" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>